Geschichts- und Heimatverein e.V. Dreieichenhain

Dreieich-Museum

Histoire

Le château de Hayn a été initialement construit comme siège de l’empire seigneurial qui était chargée de la gestion de la grande et riche faune sauvage de Dreieich (selon le soi-disant « Dreieicher Weisthum » empereur Louis de Bavière en 1338, le terrain de chasse sauvage de Dreieich atteint la rive gauche du Main jusqu'outre Darmstadt, et à partir de la rive droite du Main le long de la Nidda jusqu'à Aschaffenburg). L'empereur lui-même rend visite au château lorsqu’il se trouve en chasse dans les vastes forêts.
Le premier prévôt mentionné dans les registres qui est egalement le constructeur de l'unique et originale tour du château est Eberhard von Hagen. C'est seulement après sa prise de ses fonctions que la famille prit le nom Hagen (C’est un ancien mot allemand signifiant « cour close »). Vers 1080, il construit la tour d'habitation de cinq étages sur une petite île dans la vallé marécageuse due ruisseau Hengst. Celle-ci était entourée par de hauts remparts et un large fossé.

Le siège de la famille des Hagen-Münzenberg, hommes très influents, (Le château Münzenberg dans la Wetterau fut construit en 1160 par Kuno I, le petit-fils de Eberhard. Depuis lors, la famille possède également le nom de Muenzenberg) devenu château il deviendra domaine du fief impérial jusqu’à 1180. La tour d'habitation fut incluse dans les nouveaux murs du château. De plus, furent construit un donjon et un palais ainsi qu’une  petite chapelle. Le mur de château fut encerclé par un large fossé. Les écuries des Burgmannen très bien installés dans la région, se trouvent en dehors du château. A côté du château se trouve la ferme domaniale (aujourd’hui seul la maison des soldats est encore a voir, c'est le restaurant Faselstall) avec de grands chenils pour la race de chiens de chasse Braque. Au Moyen Age, Dreieichenhain a donc été ironiquement dénommé «Le Saint-Empire romain de l'élevage." Un mur de la ville fortifiée avec le tallu et le fossé les entourent. Le portail romain - plus tard la porte du milieu, qui n'existe plus - était le seul accès au château et la ville.

Après la fin des Seigneurs de Hagen- Münzenberg en 1255, le château sera divisé entre plusieurs maîtres. Jusqu’en 1286, les seigneurs de Falkenstein prennent en charge 5/6 du château, et seulement 1/6 reste aux seigneurs de Hanau. Le château sera étendu dans sa construction  dans les années suivantes. Le palais et l'église ont été agrandies, suivie par d'autres petites maisons à l'intérieur des murs du château. Une tour d’entré sécurise l’accès au château.
En 1256 seront mentionnés pour la première fois, les citoyens (cives) dans un endroit appelé Hagen (Hayn), les droits sur cette ville dureront  certainement encore quelques années de plus.
1350, la ville est un site de travail, les banlieues (appelé Oberhain) ont été étendue et reçoivent jusqu'à la porte de la ville nouvellement formé, la porte supérieure, un mur de fortification de la ville encore visibles aujourd’hui de la vieille ville.
En 1418 la ligné masculine de la dynastie des Falkensteiner s'éteint. Selon l’héritage divisé de cette propriété, le château se retrouve aux mains des  Seigneurs de Isenburg, Hanau et Sayn. Ludwig II, comte de Isenburg acquis en 1486 la proportion du château Sayn'schen. Lors d'autres constructions (une autre porte, la Untertor « Porte du bas », sera construite en 1450 près de l'étang), le château a pris son caractère gothique.
Au plus tard vers le 15 et 16 Siècle, le château ne fut plus d’office de résidence permanente.

Au 18ème Siècle la ville de plus en plus appauvrie n’assurera plus la préservation et l'entretien des fortifications. 1783 la porte du milieu et les  bastions seront démolies. Le château inhabité sera utilisé comme carrière pour la construction de routes. Depuis 1710, l'unique propriétaire du château, le comte d'Isenburg-Philippseich évitera, apres une bataille juridique de six ans, la démolition finale et déjà commencé du château.
1816 les terres des Isenburgeois sont cédées au Grand-Duché de Hesse-Darmstadt, jusqu’au château de Hayn. Les Isenburgeois ont vendu le château en 1931 a l’association déclarée de l'histoire locale et du patrimoine de Dreieichenhain, qui s’occupe depuis de la prise en charge de la restauration et la préservation du château.

Museumswebsite gefördert durch:

Landesstelle für die nichtstaatlichen Mussen in Bayern
Bayerische Sparkassenstiftung